Podiatre local : Revoyons la podiatrie

Un podiatre est un professionnel de la santé qui travaille à la prévention, au diagnostic, au traitement et au rétablissement des conditions médicales et chirurgicales des pieds et des membres inférieurs.

Photo pied mâle podiatrie

Les problèmes que traitent les podiatres comprennent des conditions comme celles qui résultent de troubles osseux et articulaires, par exemple, l’arthrite et les pathologies musculo-squelettiques et musculaires ainsi que les maladies circulatoires et neurologiques. Les podiatres peuvent également diagnostiquer et traiter tout type de complications de ce qui précède que l’impact sur les membres inférieurs, tels que la peau et des ongles incarnés, les cors et les durillons. Les blessures aux pieds et des infections acquises à la suite de sport ou d’autres activités sont également diagnostiquées et traitées par les podiatres.

Pour être un podiatre, un praticien doit terminer un baccalauréat et être enregistré avec panneaux d’enregistrement d’Etat podiatrique.

Vous pourriez être intéressé d’apprendre que, jusqu’en 1977, les podiatres canadiens ont été identifiés comme podologues. Le changement de nom officiel pour podologie a démontré le majorant de niveaux d’éducation et d’une expansion dans la portée de la pratique de la profession.

Certaines zones dans lesquelles les podiatres pourraient éventuellement développer un intérêt particulier comprennent :

  • Médecine du sport
  • Biomécanique
  • Pédiatrie
  • Chirurgie
  • Diabète
  • L’arthrite
  • Gérontologie

L’expertise d’un podiatre

Les podiatres diagnostiquent et également traiter la peau répandue et encore plus exceptionnelle et clouer les pathologies des pieds. Les podologues jouent un rôle clé dans le maintien de la capacité de déplacer de nombreuses personnes âgées et handicapées et d’autres. Ceci est accompli avec la vérification continue de la santé des pieds, particulièrement de ceux atteints de diabète et de problèmes de circulation.

Les podiatres sont reconnus comme des membres essentiels de l’effectif des soins médicaux dans le contrôle et la gestion des difficultés de membres inférieures pour les personnes atteintes de diabète.

Un domaine fondamental des soins des pieds effectués par un podiatre est la gestion des différents problèmes d’ongles aigus et chroniques, dont le traitement dépend de la pathologie.

Les podiatres ont certains instruments pour la gestion efficace et indolore des présentes conditions. Par exemple, la correction chirurgicale des ongles d’orteil invétérés chroniquement (ongle incarné) sous anesthésie locale est une procédure podiatrique très courante.

Le traitement et la prévention des cors, durillons ainsi que les verrues plantaires sont également des procédures communes de la podiatrie.

Podiatrie pour enfants

pedopediatrie photo pieds de bébé enfants

Le pied de l’enfant n’est pas simplement un modèle réduit d’un pied adulte. Sa forme n’est pas établie avec certitude jusqu’à ce que la croissance s’arrête à la fin de la deuxième décennie de la vie. Les podiatres dépistent et traitent les problèmes de pied de l’enfant lors d’un examen attentif des pieds et des membres inférieurs, là où c’est indispensable.

Des conseils pour la prévention ou la réduction de la déformation du pied qui se développe souvent tard dans la vie adulte peuvent entraîner la fourniture d’informations pertinentes sur les chaussures, le traitement par contention, conseils sur les exercices et/ou contrôle orthèse plantaire du pied. Les podiatres traitent également des problèmes communs, chroniques et aigus des pieds de l’enfant par exemple ostéochondroses, fasciite plantaire et verrues plantaires.

Orthèses Plantaires – prothèse ou semelles orthopédiques

Les orthèses plantaires sont des semelles intérieures de chaussures produites spécifiquement pour réduire une pathologie du pied. La prescription et la fabrication des orthèses plantaires sont une partie importante de la pratique podiatrique. Les podiatres sont formés dans les processus de production pour une sélection de prothèses intérieures. Presque toutes les orthèses se divisent en deux groupes principaux – les orthèses fonctionnelles ou les orthèses palliatives.

Les orthèses plantaires fonctionnelles sont proposées après l’évaluation biomécanique et le moulage des pieds. Ils sont construits par de nombreux moyens afin de corriger la structure du pied dans sa position la plus fonctionnellement efficace. L’orthèse, moulée d’après le moulage, vise à renforcer le pied et aussi arrêter de se déplacer dans une position asymétrique en marchant ou en courant.

Ces orthèses comprennent de nombreuses étapes dans deux des étapes diagnostiques et en développement et sont généralement fabriquées à partir de thermoplastique.

Photo d'un moulage de pied pour orthèse plantaire

Les orthèses palliatives sont créées spécialement pour diminuer la force des parties douloureuses ou ulcérées du pied. Elles sont généralement plus douces et beaucoup moins compliqués appareils fabriqués à partir de mousse ou caoutchouc. Ces orthèses plantaires sont habituellement utilisées pour la gestion des pieds gravement défigurés avec une flexibilité limitée et de la mobilité. Ils sont généralement une option appropriée pour les personnes âgées avec une atrophie importante des tissus mous et/ou maladies circulatoires.

Autorisé à effectuer une chirurgie

Les podiatres sont qualifiés pour exécuter les traitements chirurgicaux cutanés et des ongles, mais certains ont entrepris des formations supplémentaires pour pratiquer une intervention chirurgicale supplémentaire de pieds.

Ai-je besoin d’une référence médicale pour consulter un podiatre ?

Plus couramment, il n’est pas tenu d’avoir un renvoi à consulter un podiatre. Toutefois, pour les patients à obtenir un traitement de podiatrie dans divers programmes, tels ces géré par des anciens combattants ou le programme sur le sida pour les personnes handicapées (PADP), une recommandation médicale est nécessaire.

Les fonds d’assurance-maladie privée comprennent les services de podiatrie sous leurs tables auxiliaires. On trouvera dans certains hôpitaux publics financés par le gouvernement, les centres de santé communautaires ainsi que d’autres, financés par l’État utilitaire.